Le recueil de Cécile Guivarch "Vous êtes mes aïeux"


Acheté ce week-end au Salon du livre, au stand des éditions Henry, et lu dans la foulée : le beau livre de Cécile Guivarch Vous êtes mes aïeux, une méditation ce qui nous relie (ou non) à nos ancêtres, ces gens dont on vient et dont on ignore tout ou presque.

C’est une question qui me touche – qui touche, je pense, la plupart d’entre nous. Même si tout le monde n’est pas concerné. L’anthropologue Philippe Descola signale que les Jivaros d’Amazonie dont il a partagé l’existence pendant plusieurs années vivent dans un désintérêt total pour leurs aïeux, que souvent les petits-enfants ne connaissent même pas le nom de leurs grand-parents. Les Jivaros Achuar ne sont pas leurs ancêtres.

Nous, à quel point sommes-nous nos ancêtres ?



vos noms plein la tête

(je ne sais quoi en faire)

vos silhouettes s’écroulent
sinon me retiennent

qu’avez-vous fait de moi
vous m’aimiez autant

vous êtes avec moi sous le ciel
dans mon sang

*

vous déterrer

vos langues pourries
ne disent rien

ni vos reliques

je n’en peux plus
d’autant d’immobilité

*

faut que vous soyez morts

alors on sait que la vie sans nos morts
n’est rien que vous ramassés sur nos dos
à parler au creux de nos oreilles


Cécile Guivarch, Vous êtes mes aïeux, éditions Henry, 2013


Christian Boltanski, Le reliquaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire